Le Périph’vert, j’en ai entendu parler sur les réseaux sociaux cette semaine. Pourtant en faisant une recherche, le projet ne date pas d’hier.

Par exemple on en parle sur le billet Venez découvrir le périphérique piétonnier d’Angoulême publié le 09 mars 2014 sur le blog du collectif citoyen Rêvons la ville, à l’origine du projet. On trouve également des articles de la presse locale en juillet 2013 ou encore en juillet 2016.

Le 27 mars dernier, l’agglomération publiait sur son site un plan de ce parcours : Le Périph’vert : le réseau de chemins piétonniers verts interurbain autour d’Angoulême

L’URL de la carte indique que l’image du plan a été mise en ligne en décembre 2017.
Mais par contre à ma connaissance aucune carte en ligne pour l’instant.

J’ai donc profité du retour du beau temps hier pour m’équiper pour une belle randonnée de 20 kilomètres 😎 ! J’ai repéré dans les grandes lignes l’itinéraire au préalable sur une carte uMap/OpenStreetMap, et c’est parti !

Je n’ai pas trouvé spécialement de balisage sur le parcours, mais j’ai dû prendre l’itinéraire dans l’autre sens aussi 😉
Pour l’instant il y a deux calques :

  • le premier en vert avec le parcours, mais que je n’ai pas totalement fait, donc à corriger sur certaines portions
  • en pointillé en rouge, la trace GPS de ma randonnée du 01 avril 2018.

Je suis parti de chez moi à Ma Campagne en direction de Soyaux. On peut voir quelques passages où je n’ai pas trouvé ma route, et où j’ai dû faire demi-tour. Plus loin sur le chemin, en arrivant sur les bords de la Charente, je n’ai puis suivi l’itinéraire, j’avoue je commençais à fatiguer, mais il fallait quand même que je rentre chez moi ! Et puis je n’avais pas emmené de chargeur nomade pour mon téléphone, qui commençait à montrer des signes de fin de batterie à force de regarder l’écran pour voir si j’étais sur le bon chemin.

Voir en plein écran

Besoin d’une URL courte ? En voici une : https://huit.re/periph-vert

J’ai pris quelques clichés 360, mais à refaire pour pouvoir les géolocaliser : fait directement avec le logiciel libre Pannellum.

Prochaine étape, et bien refaire les parties manquantes, pour avoir une trace GPS pour l’importer et fiabiliser le tracé. Et puis comme c’est une carte uMap, en profiter pour mettre un calque avec des points d’intérêts/photos. Vous m’accompagnez ?